LAPAM, Conférence de Olivier Boulnois (EPHE, Paris), 11h30

Midis du laboratoire

de philosophie ancienne et médiévale

de la Faculté de philosophie de l'Université Laval

automne 2014

1ère rencontre

Jeudi le 2 octobre

de 11h30 à 12h20, FAS-813

Monsieur Olivier Boulnois

Directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études et Professeur à l’Institut catholique de Paris prononcera, suivie d'une période de questions, une conférence intitulée :

L'historien, le philosophe et la multiplicité. Les métaphysiques rebelles au Moyen Âge

Le philosophe s'efforce de dégager une essence unifiée de la métaphysique (à partir de son objet, de sa méthode, de ses parties). Mais lorsqu'il est aussi historien, il aperçoit au contraire un poudroiement infini de positions singulières. Existe-t-il un moyen terme entre ces deux positions, et si oui, sur quelle base? En étudiant l'histoire des métaphysiques au Moyen Âge, j'ai proposé de distinguer trois figures, qui forment des traditions différentes de la métaphysique. Elles ne sont pas éternelles, puisqu'elles surgissent les unes après les autres. Mais elles ne sont pas non plus emportées par le devenir historique, puisque chaque figure nouvelle constitue une position qui peut s'affronter durablement aux autres. Mais cela pose deux problèmes de méthode: 1. pourquoi trois figures et non cent? ces figures sont-elles une projection de l'historien ou existent-elles objectivement? 2. comment articuler la méthode de l'historien et celle du philosophe?

Entrée libre

Bienvenue à toutes et à tous

Prière aux professeur-e-s de bien vouloir diffuser la nouvelle dans leurs cours

Image par défaut
Publié le