Poésie et musique, conférence de Jean-Marc-Narbonne

L'inénarrable musique

Conférence en ligne de Jean-Marc Narbonne ce jeudi 6 mai à 9h lors du congrès annuel de l’ACFAS de Sherbrooke 2021, dans le cadre des activités de la SPQ, à la table ronde ayant pour titre Marges de la narration :

Poésie et musique, mimèsis et homoiòsis. Deux paradigmes concurrents de l’art selon Aristote, Schopenhauer et Nietzsche

Résumé : Dans son traité 9 (VI, 9), Plotin faisait remarquer que nous ne parlons pas de l’Un lui-même, que nous ne disons pas ce qu’il est en soi, mais que nous parlons à propos de l’Un et comme autour de lui. Ne pourrait-on pas dire la même chose de la musique, que nous discourons à propos de la musique, mais que nous ne disons ni ce qu’elle est, ni ce qui nous unit à elle. Se pourrait-il qu’Aristote ait des choses précieuses à nous dire sur ces deux aspects de la musique, sa nature idoine d’une part, son rapport intrinsèque à ce que nous sommes d’autre part, des choses laissées plus ou moins dans l’ombre ? C’est ce que nous entreprendrons de démontrer par une étude de certains passages de la Poétique consacrés à la musique, que nous comparerons d’une part avec l’exposé aristotélicien sur le sujet dans les Politiques, d’autre part avec quelques développements tirés de ses Problemata. Le cœur de l’exposé va consister en une lecture commentée sur la base d’une traduction inédite, de Politiques, VIII, 5, 1339 b 42-1340 b 19 (environ 3 pages de grec). En insistant sur certaines idiosyncrasies du texte, nous tenterons ensuite de montrer de quelle manière ce dernier prend ses distances par rapport aux aperçus qui se lisent dans la Poétique, mais qu’il trouve une sorte de confirmation dans les Problemata. Enfin, nous jetterons un regard sur l’écho lointain de cet enseignement, ou plutôt de cette intuition, chez Schopenhauer et chez Nietzsche.

 

Marges de la narration 

Programme de la journée du jeudi 6 mai 2021 

Aux marges de la narration (Partie 1) 

Accéder à la plateforme

Présidence/Animation : Geoffroy Mannet (Université Paris 8-Saint-Denis)

Batiment : En ligne

Local : En ligne

08 h 30

Accueil des participants

09 h 00

L’inénarrable musique

Jean-Marc Narbonne (Université Laval)

Résumé

09 h 40

Le consentement hors des marges de la narration 

Marie-Hélène Desmeules (UdeS - Université de Sherbrooke)

Résumé

10 h 20

Pause

10 h 40

Le récit impossible? Jacques Rancière, Éric Vuillard et l’histoire des « sans-histoires »

Geoffroy Mannet (Université Paris 8-Saint-Denis)

Résumé

 

Aux marges de la narration (Partie 2) 

Accéder à la plateforme 

Batiment : En ligne

 

Local : En ligne

14 h 10

Discontinuités dans le récit de soi : Christopher Isherwood narrateur de sa sexualité et de ses exils

Dominic Morin (École normale supérieure (Paris))

Résumé

14 h 50

Les héros tragiques modernes : des révolutionnaires aux exilés

Sophie Cloutier (USP - Université Saint-Paul)

Résumé

15 h 30

Pause

15 h 40

Le régime tragique de la vérité dans la procédure de détermination du statut de réfugié au Canada

Thibault Tranchant (Cégep Édouard-Montpetit)

Résumé

16 h 20

Mot de clôture

88e congrès Acfas, Sherbrooke 3-4 mai 2021, "Du Jamais vu"

 

 

Logo Congrès annuel de la SPQ, "Les invisibles et inaudibles de la philosophie
Publié le