Étranger.e.s, exclu.e.s et dissident.e.s en démocratie : histoire et perspectives philosophiques

Octroi d'un subvention Partenariat par le CRSH-SSHCR

Le projet Étranger·es, exclu·es et dissident·es en démocratie : histoire et perspectives philosophiques, vise à examiner d'un point de vue à la fois historique et systématique les problèmes que posent certaines figures de « l'autre » pour les démocraties et à y apporter des solutions en partenariat avec des organismes sur le terrain. Les figures qui retiennent notre attention sont les suivantes : ÉTRANGER·ES : celleux qui se trouvent en dehors du corps politique démocratique et par différence avec qui le demos se définit (problème de la frontière) ; EXCLU·ES : celleux qui, étant sur place, se trouvent exclu·es pour différentes raisons et à des degrés divers (problème de l'intégration) ; DISSIDENT·ES : celleux qui choisissent de s'opposer activement à la démocratie ou de s'extraire de ses règles par perte de confiance, défiance, rébellion, marginalité, etc. (problème de l'opposition ou du refus de participation). Ces trois catégories nous permettent d'appréhender l'impensé de l'inclusion démocratique : celleux que la démocratie laisse à l'extérieur d'elle-même, par nécessité définitionnelle, manquement à ses propres principes ou au contraire au nom de ces principes mêmes. OBJECTIFS PARTICULIERS : 1. Arriver à une meilleure compréhension et à un meilleur diagnostic des obstacles qui entravent le fonctionnement des démocraties ; 2. Développer des moyens d'intervention dans différents milieux non académiques afin de sensibiliser les citoyen·nes aux défis de la vie démocratique ; 3. Rejoindre les jeunes publics et les populations susceptibles de se retrouver dans les catégories symptomatiques identifiées ; 4. Comparer les expériences démocratiques dans différents contextes pour être à même d'adapter les solutions aux diverses situations ; 5. Renforcer concrètement le sens du commun et accroître le bien-vivre dans la cité. PARTENAIRES : Le projet rassemble plusieurs partenaires : à l'université (au Canada et à l'international pour une vision plus diversifiée), au collégial (pour des initiatives plus ciblées auprès des jeunes publics) au niveau gouvernemental et communautaire. APPROCHE : C'est par le moyen de l'interdisciplinarité que nous abordons les trois thématiques. Pour chaque thème, nous sélectionnons des périodes dans l'histoire -- 1) Antiquité ; 2) Moyen Âge/Renaissance ; 3) Modernité ; 4) Période contemporaine --, en portant notre attention sur différents sous-thèmes significatifs à la fois pour l'époque considérée et pour l'époque présente. Plutôt que d'adopter une approche fondationnelle, nous partons des problèmes eux-mêmes pour élaborer des solutions. Entre autres interventions, nous allons créer avec Élections Québec des clips informatifs sur la démocratie destinée aux jeunes. Le but est essentiellement de trouver par quels moyens (éducation, pratiques sociales, institutions et procédures politiques, etc.) assurer la diffusion d'une culture démocratique forte parmi les citoyen·nes. DURÉE DE LA RECHERCHE : Compte tenu de la diversité des activités, nous envisageons une recherche sur 2 années. Nous prévoyons tenir un colloque international à Québec au terme des deux années, qui débouchera sur la publication d'un ouvrage collectif. Dans l'intervalle, plusieurs activités et rencontres sectorielles auront lieu, en lien aussi avec les partenaires hors du milieu universitaire. Ajoutons qu'un site web du groupe de recherche sera constitué avec répertoire et collecte de l'ensemble des activités de l'équipe. DÉFIS À RELEVER : Le premier défi est de faire profiter au maximum la société civile des retombées de cette recherche. D'où le centrage stratégique proposé sur des enjeux majeurs et particulièrement sensibles, et les moyens de mobilisation retenus pour atteindre le grand public et plus spécialement les citoyen·nes en devenir.

CRSH - SSHRC logo, Conseil de recherches en sciences humaines - Social Sciences and Humanities Research Council du Canada

Subvention de développement de partenariat octroyée par le CRSH, Conseil de recherches en sciences humaines du Canada
Date